Teatro Studio Dauno

+39 320.4942174 teatrostudiodauno@gmail.com

Menu
Un ‘Couple ouvert en plein air’ mis en scène par Pino Bruno à Termoli.

L.R. Bully-Fruit | mercredi 19 Août 2015 - Lion | France

Un ‘Couple ouvert en plein air’ mis en scène par Pino Bruno à Termoli.

Di In Rassegna stampa Il 19 agosto 2015


Le public attentif, répond présent et apprécie la dimension comique de nombreuses situations. Quand les lumières s’éteignent, des applaudissements généreux et émus.

Photo Star - Foggia Italy

Photo Star – Foggia Italy

A Termoli, localité envoutante du Sud de l’Italie située au bord de l’Adriatique dans la région du Molise, un cycle d’événements culturels promu par la municipalité et intitulé Rassegna QArt, ARTE NEI QUARTIERI a permis à un public attentif de spectateurs venus nombreux, d’assister, dans la nuit du 13 au 14 août 2015, à un spectacle théâtrale savamment conçu par l’association La Bottega dell’Attore.
La programmation estivale qui a débuté début août mêle des pratiques artistiques diverses et vise la revalorisation des quartiers périphériques de la commune injustement délaissés.
Le siège social de La Bottega dell’Attore, se situe à Foggia dans les Pouilles, au numéro 175 de l’avenue Cristoforo Colombo. La compagnie se propose de faire découvrir la magie des planches et du plateau à qui veut bien le faire avec humilité et organise le Foggia Film Festival chaque année.
Elle présente ce soir là Coppia aperta quasi spalancata, une des plus célèbres pièces du couple Dario FO Franca RAME. Un texte écrit en 1983 qui invite et donne à réfléchir sur les façons de s’aimer à travers la mise en scène d’un trio amoureux canonique : le mari, la femme et l’amant.
Tout est si fluide que c’est comme si la mise en scène coulait de source dans le respect du texte. Cependant, quand on connaît l’exigence et le perfectionnisme de celui qui en est à l’origine, on peut facilement imaginer combien elle résulte d’un travail de longue haleine.
Ainsi, après de longues heures de répétitions et de réflexion sur chaque détail du spectacle qui doit composer une totalité unique, Maurizia PAVARINI interprète Antonia, un personnage universel de femme bafouée, délaissée par un mari volage qui préfère quitter le lit conjugal pour vivre sa sexualité ailleurs. L’actrice réussit à la perfection et avec une spontanéité enviable, à représenter sur scène les méandres et la complexité de la condition féminine. Elle insuffle à son personnage une énergie folle, juste et mesurée qui traduit tantôt sa force, tantôt sa fragilité. Son travail vocal semble y être pour beaucoup.
Roberto VICARIO se glisse quant à lui dans le rôle de l’Homme qui ne peut souffrir l’égalité au sein du couple. En effet, quand sa femme rétablit la parité en s’accordant elle aussi le droit de vivre des aventures extraconjugales, il refuse alors étrangement les règles du jeu pourtant préalablement établies par lui-même. Avec une aisance et une facilité déconcertantes, l’acteur ne fait plus qu’un avec cet être lâche, égoïste, bestial, ridicule et jaloux. Une preuve de courage à notre humble avis. On croirait le personnage tailler à sa mesure.
L’entrée en scène du Professeur dont le costume finement choisi raconte l’individu, signale la dernière partie du spectacle dont on voudrait qu’il ne finisse jamais.
Car voici une œuvre intemporelle qui montre combien les manières de s’aimer ne sont décidément pas simples à trouver et toujours à réinventer dans le respect mutuel des individus qui compose le couple. S’il on veut évidemment que celui-ci résiste au temps qui passe.
Soulignons pour finir la finesse, la clarté et la précision du travail du scénographe Nicola DELLI CARRI. Ce dernier a pensé un cocon en deux tons : rouge et blanc. Un lieu rêvé pour réfléchir à l’Art d’Aimer. Le téléphone Rose est devenu Rouge Passion. Nous voudrions bien nous en emparer nous aussi en sautant furtivement sur les planches afin de régler simplement quelques déconvenues irrésolues…
Mais dans la profonde nuit étoilée, tout est déjà presque démonté…
Les acteurs sont fatigués et les spectateurs ont déserté l’amphithéâtre Difesa Grande. Nous espérons maintenant une folle tournée à l’étranger…

L.R. Bully-Fruit, mercredi 19 Août 2015


Post Collegati